Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Infos Sud Lub
Infos Sud Lub
Menu
PERTUIS :  La fête du Jazz est finie

PERTUIS : La fête du Jazz est finie

Photo Alain CARLE : Léandre  avec Marie Amélie, la jeune bénévole responsable de la vente des tee shirts de l’édition 2022

Photo Alain CARLE : Léandre  avec Marie Amélie, la jeune bénévole responsable de la vente des tee shirts de l’édition 2022

PERTUIS BB Der

La fête du Jazz est finie

Lauréats des Victoire du Jazz 2021, les frangins Belmondo (Stéphane le trompettiste et Lionel le saxophoniste) sont, au-delà de leur talent immense, de vrais passeurs de jazz . A la tête d'un groupe en forme de all-stars (le Belmondo Quintet) avec l’incomparable Eric Legnini au piano, la fratrie la plus fameuse du jazz hexagonal a proposé pour cette dernière soirée du Festival de Big band, une exceptionnelle exploration musicale avec un jeu résolument moderne et acoustique, mis en valeur par une rythmique imparable … pour le plus grand bonheur des amateurs d’un jazz reconnaissable entre tous.

En deuxième partie de soirée, sur la grande scène, malgré l’absence inopinée de Biréli Lagrene (qui a terriblement contrarié  Léandre Grau), le « Multiquarium Big Band », mené par Benoit Sourisse et André Charlier, a rapidement fait oublier l’absence du bassiste grâce au jeunes nîmois Léo Chazalet qui a fourni une super prestation en reprenant les titres majeurs de Jaco Pastorius, le plus grand bassiste de jazz-rock de tous les temps aujourd’hui disparu,  influenceur de toute une génération de musicien.ne.s et qui reste aujourd’hui un artiste d’exception et une référence absolue. Belle soirée finale.

Un bilan particulièrement positif

« Nous avons retrouvé le festival tel qu’il était avant la pandémie », se réjouit Léandre Grau, le président programmateur de l’association du Big band. En fait, cette 23e édition « de retrouvaille » a connu un de ses plus beaux succès tant en termes de participation du public avec quelques 5000 spectateurs présents durant ces 6 soirées de fête du Jazz, où tout s’est enchaîné positivement grâce, entre autres, aux bénévoles « historiques » toujours efficaces malgré les années qui passent… sans oublier bien sûr les remarquables performances musicales des Big Band invités. « Je pense déjà à la prochaine édition en espérant qu’elle sera tout autant réussie que celle que nous venons de vivre », conclut le président. Alain CARLE