Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Infos Sud Lub
Infos Sud Lub
Menu
CUCURON  :  Ces déchets sauvages qui polluent vue et environnement

CUCURON : Ces déchets sauvages qui polluent vue et environnement

Photo DR , Des déchets de repas laissés sur place

Photo DR , Des déchets de repas laissés sur place

CUCURON

Ces déchets sauvages qui polluent vue et environnement

Déchets abandonnés sur la voie publique es malodorantes, sales, crottes de chiens sur les trottoirs, entre les pavés, des tags, des graffitis et des voitures mal garées .. C’est le triste constat que fait le maire Philippe EGG dans un communiqué adressé aux habitants de Cucuron. On peut ajouter aussi, une exaspération grandissante vis-à-vis de certains comportements tels que cracher dans l’espace public…

Dire que de nombreux français manquent de discipline dans la lutte pour la propreté de l’environnement est un doux euphémisme…

Mais attention des lois existent. !

Oui, jeter ou abandonner vos déchets dans la rue fait l’objet d’une amende pénale (principalement Article R633-6 et Article R632-1 du Code Pénal). Par ailleurs, n’a le droit de déposer des déchets ménagers sur la voie publique en dehors des conditions fixées par arrêté municipal. Déposer, abandonner, jeter ou déverser tout type de déchets sur la voie publique en dehors des conditions fixées par arrêté, entraine pour l’auteur qui se fait prendre une amende forfaitaire de :68 € (paiement de l’amende immédiatement ou dans les 45 jours suivant le constat d’infraction (ou l’envoi de l’avis d’infraction le cas échéant), 180 € au-delà de ce délai. À défaut de paiement ou en cas de contestation de l’amende forfaitaire, c’est le juge qui décide du montant de l’amende pouvant aller jusqu’à 450 €.

«Les déchets appellent les déchets, ensemble, préférons que notre bonne conduite appelle les bonnes conduites », rappelle pédagogiquement le maire  . Sera-t-il entendu ? Enfin, pour finir sur une note mi-comique, mi-très sérieuse, pour lutter contre les dépôts d’ordures sauvages, le maire de Laigneville, petit village au nord de Paris, a mis en place une mesure radicale : pratiquer le « retour à l’envoyeur »…A suivre . Alain CARLE