Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Infos Sud Lub
Infos Sud Lub
Menu
LA TOUR D’AIGUES  Centre de vaccination Covid : des problèmes de logistique 

LA TOUR D’AIGUES Centre de vaccination Covid : des problèmes de logistique 

Photo AC : Le docteur Pierre Aubois lors du point presse salle du pays d’Aigues

Photo AC : Le docteur Pierre Aubois lors du point presse salle du pays d’Aigues

LA TOUR D’AIGUES

Centre de vaccination Covid : des problèmes de logistique 

« Je suis inquiet de la nouvelle organisation proposée pour la réception des doses de vaccins dans notre centre de la Tour d’Aigues », déclare le docteur Pierre Aubois, coordonnateur du centre, lors du point presse tenue vendredi après-midi en présence de FR 3 région.

En fait, jusqu’à présent, il avait été décidé qu’un véhicule avec glacière partirait tous les lundis de la Tour d’Aigues pour aller récupérer les doses commandées le vendredi précèdent et le distribuerait au retour aux centres de vaccination de Lauris, Pertuis et la Tour d’Aigues. « Cette organisation permettait de pouvoir utiliser les vaccins à la durée de « vie » limitée à 5 jours du lundi au vendredi », poursuit le médecin.

Une nouvelle organisation peu économe en vaccins

La nouvelle organisation de la distribution des vaccins change beaucoup de choses et tout doit désormais passer par l’hôpital de Pertuis.  Une navette devra prendre les doses à la pharmacie centrale des hôpitaux à Marseille, mais étant donné que la pharmacie centrale est fermée le dimanche, la réception des vaccins se fera le vendredi précédent ...  « C’est là la difficulté : le vaccin décongelé depuis le vendredi ne sera utilisable que durant 5 jours soit jusqu’au mercredi… et cela entrainera la perte de nombreuses doses et risque de créer une rupture de la chaîne du froid », souligne Pierre Aubois, qui ajoute avoir alerté le préfet de Vaucluse sur cette nouvelle difficulté.

En tout été de cause, 200 rendez-vous ont été pris pour la semaine à venir et les personnels de santé sont prêts à accueillir les patients de 75 ans ou plus volontaires pour se faire vacciner. Seule interrogation du docteur Aubois : « Aurons-nous assez de doses pour vacciner tout le monde ? ». A suivre. Alain CARLE

 

Sont vaccinés en priorité :

  • les personnes de 75 ans ou plus,
  • les professionnels de santé (médecins, dentistes, pharmaciens, infirmiers, kinés, orthophonistes... ainsi que leurs assistants : secrétaires médicales, assistants dentaires, préleveurs LABM, préparateurs en pharmacie, ...) et les professionnels de services d’aide à domiciles de 50 ans ou plus (avec justificatifs : carte professionnelle ou attestation de l’employeur) ; ou dans la même population cible, les personnes âgées de moins de 50 ans présentant des facteurs de comorbidités attestés : obésité, BPCO et insuffisance respiratoire, HTA compliquée, insuffisance cardiaque, diabète de type 1 et de type 2, cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de trois ans, transplantés d’organes solides ou de cellules souches hématopoïétiques).

Seules les personnes répondant à ces critères seront prises en charge par le personnel médical présent sur place. Les personnes de moins de 75 ans présentant des comorbidités ne sont pas, à ce jour, incluses dans le dispositif. A.C.