Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Infos Sud Lub
Infos Sud Lub
Menu
Réduction du nucléaire. Une bonne idée ?

Réduction du nucléaire. Une bonne idée ?

Réduction du nucléaire. Une bonne idée ?

Réduction du nucléaire. Une bonne idée ?

 

Après la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim dans le Haut-Rhin, conséquence indirecte de la Loi de la transition écologique, va-t-on devoir importer davantage de courant d'Allemagne, et donc détériorer le bilan carbone tricolore. ? Les 1,8 GW que la centrale produisait, vont-t-ils manquer à notre approvisionnement ? Actuellement, la moitié seulement des réacteurs du parc français est en production, ce qui ne pose pas(semble-t-il) de grandes difficultés en cette saison ….

Pendant ses 40 ans de fonctionnement Fessenheim a produit énormément d'électricité sans émettre de Co2. Avec ce mode de production « décarbonné », on a ainsi évité de brûler des milliards de tonnes de charbon. 

 

Mais l’industrie nucléaire est-t-elle réellement « decarbonée » ? Évidemment pas car entre la construction d’une centrale qui dure 10 ans (ou parfois plus) et son démantèlement qui dure 20 ans, l’extraction et le transport de la matière première et son enrichissement et bien sûr l’enfouissement et la gestion des déchets sur des millénaires… ça fait des millions de tonnes de CO2 ! ...

Et puis prétendre réduire à 50% la part du nucléaire, alors que, dans le même temps, on veut imposer un parc automobile électrique, paraît quelque peu aberrant !   Actuellement, le parc  français est estimé à près de 40 millions de véhicules…. Même à supposer que 50% seulement de ce parc passerait à l'électrique, comment fera ERDF pour assurer l'alimentation du réseau lorsque plusieurs millions de véhicules seront mis en charge, pratiquement en même temps (début de soirée), et qu'il faudra en même temps alimenter, notamment en hiver, lors des pics de consommation, les chauffages électriques (qui vont aussi se développer), les systèmes d'éclairage, les équipements électroménagers etc... 

Pas du tout spécialiste, je me pose, comme beaucoup de mes concitoyens, des questions avec ce constat : nous utilisons de plus en plus d’électricité : - vélo électrique- voiture électrique- trottinette électrique - plusieurs ordinateurs/tablettes/téléphones par foyer- Internet utilisé à outrance - appareils électriques avec toujours plus de fonctions inutiles qui consomment- climatiseurs de partout … Il faut bien que cette électricité vienne de quelque part.

Alors la solution ?

Le photovoltaïque ? mais il a le mauvais goût de ne pas fonctionner la nuit... Les éoliennes ? mais actuellement elles fonctionnent en moyenne qu'à peine plus de 20% du temps, et rarement quand on en a le plus besoin ! Car statistiquement, il y a moins de vent la nuit que le jour, le vent résultant des gradients de pression donc des gradients thermiques. Or ces gradients sont plus faibles la nuit que le jour. On va donc être obligé (peut-être), d’importer de l'électricité étrangère, notamment allemande. Laquelle est produite, presque exclusivement par des centrales thermiques au gaz, et surtout au charbon... Alors quelle solution ? 

 

En attendant les résultats de la grande expérience ITER du centre de Cadarache, et de son application domestique, il est à parier qu’une partie des électrons que nous achèterons dans les années à venir auront toutes les chances de sortir d'une centrale tournant aux énergies fossiles… Quid de la réduction des émissions de CO2 ? Un casse-tête de plus pour nos dirigeants. Alain CARLE