Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Infos Sud Lub
Infos Sud Lub
Menu
Des excuses ? pourquoi ?

Des excuses ? pourquoi ?

Des excuses ? pourquoi ?

Des excuses ? pourquoi ?

 

En réclamant une nouvelle fois des excuses à la France, le président algérien Abdelmadjid Tebboune entretient un ressentiment qui fait certainement obstacle à un travail mémoriel apaisé sur la colonisation française en Algérie… Colonisation qui n’a pas été un crime en soi, mais un simple moment de l’histoire et même si l’on considère que la colonisation a été par moment dure pour les colonisés, il faut bien avoir en tête, quand on se replace dans le contexte de l’époque, qu’il en a été toujours ainsi aussi loin que l’on remonte dans le temps .

 

En fait, il semblerait que la président Algérien ne soit pas forcément convaincu que la présence française pendant 130 ans ait été entièrement nuisible pour son pays. Son problème est simplement de se faire accepter par son peuple et si demander des excuses à la France favorise cette acceptation il est logique qu'il le fasse. Ce dirigeants politique, comme beaucoup d'autres d’ailleurs, préfère penser que les difficultés que traversent son pays proviennent de l’extérieur… ou de l’histoire. C'est ainsi ! Tout politicien « habile » essaye de profiter de cette tendance humaine.

 

Mais de quoi la France devrait-elle s’excuser ? Il n’y aurait donc pas l’ombre d’un point positif dans les cent trente-deux ans de présence française de l’autre côté de la Méditerranée ? Devons-nous nous excuser d’avoir construit des routes, des hôpitaux, d’avoir scolarisé des enfants, introduit une agriculture moderne et découvert le pétrole et le gaz, richesses principales de l’Algérie ? Mais tout n’a pas été rose aussi, comme le fait que dans ce département, sévissait un clivage entre deux populations : les européens et les musulmans avec ce code de l'indigénat qui privait les musulmans de la majeure partie de leur liberté et de leurs droits politiques ?

 

Vu ce qu’il a déclaré par le passé, certains « pessimistes » pensent qu’il n'est pas impossible que notre président accède à la requête du Gouvernement Algérien, histoire de se mettre dans la poche un réservoir d'électeurs, comme en 2017. Mais si on reste lucide, la situation actuelle de notre pays fait que ce type de déclaration entrainerait une énorme montée de mécontentement dont nous pouvons facilement nous passer.

 

L’opinion actuelle générale penche très nettement pour ne fournir aucune excuse et beaucoup de citoyens pensent que ces revendications n'ont pour but que de masquer les difficultés intérieures du pays (trouver un ennemi extérieur, pour éluder les divisions intérieures). Ne jouons pas ce jeu et assumons notre passé.

 

On ne refait pas l'histoire et les excuses, les regrets, les repentances : il y en a plus qu'assez. Dans la même veine délirante, pourquoi la France ne demanderait-elle pas des excuses à l'Italie en raison de la colonisation de la Gaule par Rome ? Ciao. Alain CARLE