Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Infos Sud Lub
Infos Sud Lub
Menu
COTELUB :  Un cinéma dans tous les villages du Sud Luberon en 2019

COTELUB : Un cinéma dans tous les villages du Sud Luberon en 2019

COTELUB :  Un cinéma dans tous les villages du Sud Luberon en 2019
COTELUB :  Un cinéma dans tous les villages du Sud Luberon en 2019

Le cinéma est un art et un loisir très populaire. Pourtant, pour certains spectateurs, accéder à un grand écran n’est pas chose simple, loin des centres villes ou des centres commerciaux qui drainent les grandes salles  ... Jeudi 6 décembre dernier, après le mot d'accueil de Roger Deranque, maire de Cucuron qui s'est réjoui de voir le cinéma qu'il a créé se déployer sur d'autres villages, Basilic diffusion a présenté en présence de Paul Fabre, président de Cotelub, son projet de cinéma itinérant, réseau cinématographique, à une cinquantaine de partenaires : maires, responsables d'association, enseignants...

Après deux ans de procédure, le financement du projet est enfin acquis, grâce au programme européen FEADER, géré au niveau local par le GAL Haute-Provence Luberon, les collectivités territoriales et la fondation d'entreprise RTE. Il permettra d'acquérir un équipement de projection mobile, une camionnette adaptée, un écran gonflable (pour les projections en plein air) et un écran valise.

Du cinéma partout et pour tous

En fait, diffuser des films sur un vaste territoire c’est sensibiliser au cinéma tous les publics (des plus jeunes aux plus âgés) et permettre à tous de se construire une culture cinématographique sur le long terme en dépit des contraintes géographiques et sociales tout en permettant de maintenir du lien social dans des zones rurales où l’accès à la culture est plus difficile. Ainsi, le cinéma itinérant de par son concept même – c’est le cinéma qui va au-devant des spectateurs et non pas l’inverse – est aussi un outil utile aux acteurs culturels locaux désireux d’intégrer des séances de cinéma à leurs propositions culturelles spécifiques.

Une grosse organisation

"La difficulté réside dans la disponibilité des salles, souvent très occupées par des activités associatives", souligne  Didier Mercier, administrateur de l'association en exprimant le souhait  que, dans chaque commune accueillant le cinéma itinérant, une association (comité des fêtes, association culturelle...) serve d'intermédiaire et facilite l'installation de la salle. La réunion a été conclue par  Paul Fabre, qui s'est "réjoui de ces projets fortement soutenus par la communauté de communes [...] source d'animation socioculturelle et occasion formidable de renforcement du lien social sur le territoire". La première "tournée" devrait se tenir dans le courant du premier trimestre 2019 et comprendre 13 séances par mois, en nombre variable suivant la taille du village. Un vrai défi technique  . Alain CARLE

Bonne nouvelle :

Basilic diffusion (plus de 900 séances par an, 275 films diffusés souvent avec le label Art et Essai, un ticket moyen autour de 5 euros...) vient d'obtenir le label "Espace de vie sociale" de la CAF ce qui lui permettra de consolider ses actions d'éducation à l'image et de renforcement du lien social.