Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Infos Sud Lub
Infos Sud Lub
Menu
CUCURON  :  56 ans après on s'est souvenu des Harkis

CUCURON : 56 ans après on s'est souvenu des Harkis

Photo AC  légende  : Les délégations autour du maire de Cucuron
Photo AC  légende  : Les délégations autour du maire de Cucuron
Photo AC  légende  : Les délégations autour du maire de Cucuron

Photo AC  légende  : Les délégations autour du maire de Cucuron

La journée nationale d'hommage aux Harkis   à Cucuron, s'est concrétisée mardi 25  septembre, aux monument aux Morts, par une cérémonie émouvante. En présence de Roger Deranque, maire de Cucuron , Françoise Aramand 1er adjointe et de membres du conseil municipal , et de nombreux maires et élus communaux ( Cadenet, Mirabeau, Puyvert, Puget, Ansouis, Vitrolles...)  les délégations d'associations patriotiques locales, représentants des Harkis, pompiers de la commune, se sont souvenues de l'Histoire de l'abandon dont ont été victimes les Harkis, après la guerre d'Algérie.

Dans son discours lu par la 1er adjointe, Fat Lakehal, fille de harkis et ancienne conseillère municipale, absente,  rappelait:  "...c’est aussi notre Histoire commune qui est à l’honneur ! Cette main tendue, au début des années 60, et tout cet élan de solidarité qui s’est ensuite mis en œuvre, durant ces années, pour que ces familles, débarquées d’une terre de France située dans autre continent, puissent vivre un peu mieux chaque jour et le moins douloureusement possible. Les Cucuronnais ont laissé parler leurs cœurs, il faut le dire haut et fort,  et ne sont pas arrêtés, eux, à l’origine d’un… « prénom » ! [...]Notre village est resté fidèle à ses valeurs et je tiens à remercier l'équipe municipale pour leur bienveillance et leur implication personnelle dans chaque situation. [...].  Je voudrais profiter de ce moment pour rendre hommage à Madame Safia Benmoussa. Elle a nous a quitté et c’est un grand manque pour nous tous". 

Qui étaient les harkis ?

Engagés dans l'armée française depuis toujours, se battant, auprès des appelés du contingent, pour ce qui était alors leur pays mais aussi leurs familles, les Harkis ont été bien mal récompensés de leur sacrifice notamment, après la guerre d'Algérie, et les accords d'Evian de cessez-le-feu de mars 1962 . .... Démobilisés, désarmés, plusieurs dizaines de milliers d'entre eux, parmi les quelque 200.000 supplétifs musulmans (recrutés par l'armée française pendant la guerre) et leurs familles, ont été massacrés par les forces du FLN, qui les considéraient comme des traîtres, dans les six mois qui suivirent l'arrêt des combats. 56 ans après, le territoire du Sud Luberon se souvient toujours de ces soldats français qui ont payé un lourd tribu.. Alain CARLE